Amadou Sanogo
Plasticien



Biographie


N
é le 1 juillet 1977 à Ségou. Amadou Sanogo a fait des études d’arts plastiques à l’INA entre 1998 et 2003. Au cours de son enfance à Ségou, celui que ses amis surnomment Bako, avait l’habitude de griffonner des images sur papier, en copiant les affiches des films vidéo qui ont été passés dans des petits magasins de télévision. Aussi il fabriquait des objets avec du fil de fer, c’est ainsi qu’il confectionnait pour le plaisir des casques de moto, de petites voitures. Ces objets suscitaient tellement d’intérêt qu’il a fini par en vendre.

Lorsque il arrive à Bamako, ce sera pour faire des études à l’Institut des Arts Plastiques. Quand il commence à peindre, on retrouve à la base de ses créations des proverbes Bambara de son terroir. Il travaille beaucoup avec la peinture à l'eau, la fome, les colorants synthétiques, la gouache, l’acrylique et l’aquarelle. Comme support il utilise les draps, les bois de contreplaqué, et les cartons de récupération.

Ses derniers travaux enquêtent sur l’identité de l'individu au sein de la société africaine. C’est le temps présent qui l’intéresse, et comment il peut construire l’imaginaire de la tradition. .

Expositions


L’ensemble de points alignés donne un trait, et en ce qui me concerne, les points représentent le questionnement qui ne cesse jamais, et que je souhaite mettre au service du public. Les interrogations font partie des éléments clés dans la vie d’un homme s’il veut progresser.

Sur ce point, je m’adresse aux jeunes qui sont considérés comme le moteur du développement d’une nation. Pour cela, la jeunesse doit parvenir à s’identifier, connaître sa propre identité face à son entourage et aux traditions. L’énorme fossé qui existe entre le passé et le présent nous interroge sur la place de la tradition et de la culture contemporaine dans nos vies respectives.

Ce travail est construit sur le thème de l’interrogation (les points), et cherche à trouver une solution en alignant ces interrogations (le trait).

"Le trait" Exposition au Centre Culturel Français de Bamako du 18 janvier au 5 février 2011

Mon travail


 
 
     
retour page Les artistes plasticiens