LOBI TRAORE
Artistes musiciens
Le site de Lobi Traoré

retour page La musique au Mali

 

Bourama Traoré, dit Lobi Traoré est un musicien chanteur de blues malien, né en 1961 à Bakaridianna (Mali, à 20 km de Ségou), et décédé 1er juin 2010, à Bamako. Sa musique est qualifiée de « blues Bambara ». Appartenant à l’ethnie Bambara, Lobi Traoré adhère à l’adolescence au Komo, société secrète traditionnelle.

Âgé de 16 ans, Lobi Traoré entre dans un orchestre folklorique en tant que chanteur du répertoire bambara, d’abord à Ségou puis à Bamako. Il intègre ensuite le Djata Band, un orchestre créé par Zani Diabaté avant de commencer dans les années 1980 une carrière solo qui l’emmène en tournée en Afrique, en Europe et au Canada. Lobi Traoré a su lier des instruments traditionnels (la kora, le djembé, la calebasse et le n’goni) à la guitare électrique.
Lobi Traoré a joué avec l’harmoniciste français Vincent Bucher.

 
La carrière de Ballaké Sissoko  
  La carrière de Vincent Segal

Disparition du Bluesman de Bamako Lobi Traoré

Le guitariste virtuose Lobi Traoré n’est plus. Décédé le 1er juin 2010 suite à une crise cardiaque, le créateur du « blues bambara » savait allier tradition et sonorités modernes avec subtilité. Il était une des fiertés musicales du Mali.
De son vrai nom Bourama Traoré, le guitariste malien est de ces artistes qui ont un parcours original. Né près de Ségou de parents chanteurs de la société secrète du « Komo », le jeune Lobi baigne très tôt dans la musique traditionnelle. Souhaitant voir d’autres horizons, il s’en va pour Bamako où il rejoint un orchestre folklorique. C’est là qu’il apprend l’art de la six cordes et qu’il fait ses premières armes. Il rencontre par la suite le Djata Band, la formation de Zani Diabaté qui est la première troupe malienne à avoir tourné en France dans les années 80 et qui fait un carton à Bamako
 
 


. Passé maître dans le répertoire bambara, il intègre le groupe en tant que chanteur puis entame finalement une carrière solo.
Le musicien tourne dans les bars et les mariages ce qui lui permet de forger sa notoriété. Les années 90 marquent un tournant. Lobi Traoré enregistre plusieurs albums et tourne à l’étranger (Europe, Canada, Afrique). C’est à cette époque qu’il rencontre l’harmoniciste français Vincent Bucher avec qui il forme un trio. Le bluesman bambara continue à faire parler de lui notamment en 1994 avec l’album Bamako produit sous la direction artistique d’Ali Farka Touré. Suivront Ségou, Duga et Mali Blue, opus qui perpétuent la volonté du maître malien de mélanger les genres au-delà des frontières. Fierté nationale, Lobi Traoré a su mêler le répertoire bambara à un blues rock électrique avec brio. Son décès sonne comme une véritable perte pour le Mali et sa musique.

 

Source Mondomix.

Source Wikipédia  
Lobi Traoré - durée 3:54
   

 

 

La pochette du CD  
One - durée 9:29
  On en parle...

 
 


quelques liens à visiter :

Lobi Traoré - biographie et discographie

Lobi Traoré sur Mali-Music

   

Lobi Traoré et Ali Farka Touré - Grammy Awards 1995 - durée 4:14

 

retour page La musique au Mali