Yaya Coulibaly
Sculpteur et marionnettiste



Qui est-il ?

Yaya Coulibaly est à la marionnette ce que Toumani Diabaté est à la cora, le dépositaire et passeur d’une tradition qui remonte au XIème siècle, transmise de génération en génération, socle de leurs créations actuelles, dit Fabienne Arvers dans son article à lire ici....

Elle poursuit un peu plus loin en disant "Une tradition qui se perpétue est une forme de résistance, enseigne Yaya dans le livre Novembre à Bamako* (à voir dans cette rubrique) , de Valérie Marin La Meslée : "C’est bien l’animiste en lui qui laisse éclater sa colère contre "l’agression de l’islam sur le patrimoine artistique au Mali. Mais l’âme du peuple bamanan (bambara) est plus forte !"Il a grandi dans une famille où l‘on fabrique des marionnettes de père en fils. L’école coloniale crée une rupture dans la continuité du métier, mais lui apparaît aujourd’hui comme une "cassure nécessaire" qui lui a permis d’écrire des pièces et des scénarios pour sa compagnie. De plonger dans les archives familiales pour adapter contes, fables et épopées." Dans le livre, on y apprend aussi que les élèves des Beaux-Arts de Metz (dont le professeur n'est autre que doudou qui est un membre du forum des des Amis du Mali) bénéficient depuis dix ans d’un stage à Bamako dans sa compagnie de théâtre de marionnettes et que la transmission s’élargit désormais à l’échelle du monde où il tourne régulièrement avec ses spectacles.

Un vœu : que la France l’invite au plus vite.

D'autres informations...


Uu article de presse dans le journaldumali.com à voir ici...
et aussi sur lalibre.be en cliquant là...

Sans oublier les nombreuse vidéos dont une est placée ci-dessous ou d'autres avec cette page de marionnettes Sogo Bo issue de la tradition.


Mon travail

retour page Les artistes plasticiens