Diango CISSE
Photographe



Biographie - Exposition à la Maison Africaine de la Photographie

Source : ORTM - La MAP expose les œuvres de Diango - Journal l’ESSOR du mercredi 7 septembre 2011, par Youssouf Doumbia

D
iango Cissé est sans doute le photographe malien dont les œuvres ont le plus circulé à travers le monde. Et pour cause : depuis 1981, il a produit plus du million de cartes postales avec de superbes images de notre pays. Puis à partir de 2000, l’Office malien du tourisme et de l’hôtellerie a choisi ses photos pour renouveler entièrement sa collection d’images de promotion de la destination Mali. Les affiches géantes constituent ainsi une exposition permanente pour Diango Cissé.
Paradoxalement, il n’avait pas encore bénéficié d’une exposition.

C’est une lacune que vient de combler la Maison africaine de la photographie (MAP). Une exposition dont le vernissage a eu lieu mardi dans le hall de la Bibliothèque nationale à l’ACI 2000. Elle était présidée par Hamane Niang, le ministre de la Culture, en présence d’une foule nombreuse, dont des photographes de renom comme Malick Sidibé, prix Hasselblad 2007 et Madou « Pompier ». Le ministre Hamane Niang a rendu un hommage appuyé aux photographes maliens en général qui fixent et restituent la réalité quotidienne de notre pays, mais aussi notre patrimoine culturel.

Convaincu que la photo peut faire vivre le photographe, le ministre a noté que ce domaine pouvait aider à booster l’emploi dans notre pays, pourvu que l’on forme les jeunes à cet art et à ce métier. Diango Cissé a rendu hommage à un certain nombre de personnes qui l’ont aidé dans son travail. Il s’agit notamment de Malick Sidibé dont les conseils lui ont été précieux à ses débuts. Puis les frères Guindo, propriétaires du magasin Mali-Mag, qui ont accepté d’exposer dans leurs rayons ses premières cartes postales dès 1981.

Auparavant Diango Cissé, professeur de dessin de formation, a lancé un appel afin de retrouver son élève du lycée de Badalabougou qui lui a vendu son premier appareil photo. Il reconnaît que c’est grâce à cet appareil qu’il a eu tout le succès qu’il connaît aujourd’hui. Pour Moussa Konaté, le directeur de la MAP, cette exposition participe des activités régulières de sa structure. Elle est l’occasion d’ouvrir une fenêtre pour faire connaître les photographes dont le travail immense reste toujours méconnu. Moussa Konaté a salué en Diango Cissé l’un des photographes les plus illustres de notre pays.

Ses œuvres couvrent pratiquement tous les aspects de la vie et de presque toutes les régions du Mali et des grandes villes de la sous-région. L’exposition que le public pourra visiter jusqu’à la fin de ce mois, ouvre par les moyens de transports : la bicyclette, les cars rapides et les pirogues, tous bondés qui servent à transporter les forains. Puis ce sont les deux ponts sur le fleuve Sénégal dans la ville de Kayes. Le photographe reconnaît que c’est l’une des régions qu’il n’a pu visiter que ces dernières années, compte tenu des problèmes de transport.

Entre autres thèmes abordés les pêches collectives, les mosquées de Sékoro, de Djenné, de Tombouctou et du pays dogon, les maisons des jeunes de Saho en pays bozo. La seconde partie de cette exposition fait la part belle aux cartes postales. Une cinquantaine d’images de ces cartes, dont chacune a une histoire particulière, sont proposées aux visiteurs. La plus connue est sans doute la jeune fille peule photographiée en 1982 à Tombouctou. La photo a eu tellement de succès que Diango avoue avoir effectué plusieurs fois le tirage. Il a estimé le nombre d’exemplaires vendus à 50 000 unités.
.


Ses photographies





 

..A gauche, Femme PEUL

Image OPERA du SAHEL






     
retour page des photographes