La diaspora, la presse en parle



Généralités


L
e Haut conseil des Maliens de France est l’instance qui fédère la diaspora malienne estimée à quelque 120.000 personnes. Il sert d’interlocuteur aux pouvoirs publics français et aux autorités maliennes sur toutes les questions concernant la diaspora malienne en France. Le Haut Conseil des Maliens de France (HCMF) a été créé en 1998 et fédère des associations constituées par des personnes dont le Mali est le pays d'origine.

Qu'en dit-on ?

Diaspora malienne en France : Ces milliards envoyés au pays
Un communiqué publié par la BAD, à la fin de la visite de son président au Mali, lève un coin du voile sur le niveau de transferts de fonds des Maliens de France vers notre pays. Pas moins de 120 milliards de nos francs sont ainsi rapatriés chaque année vers le Mali et cette colossale somme ne prend en compte que les circuits officiels de transfert de devises. Lire la suite...

Migrations : Une conséquence de la pauvreté des populations
Il est largement admis que les conditions économiques sont un déterminant essentiel les migrations. Selon les modèles économiques d’inspiration néo-classique, la rationalité migratoire s’inscrit ainsi dans le déséquilibre entre les conditions défavorables des milieux de départ et celles plus attractives, des lieux de destination. Lire la suite...

Le blues de la diaspora malienne
Au détour d'une conversation, Souleymane m'apprend que son fils est en Libye. Être en Libye pour un malien n'est pas rien: pays "grand frère" ou "frère ennemi", la réponse est souvent différente en fonction de la personne à qui l'on s'adresse. Au Mali, la Libye veut se forger une bonne réputation à l'aide d'investissements: les grands hôtels de luxe à Bamako sont libyens et la grand mosquée de Ségou est financée par la Libye. Des investissements de prestige donc mais qui ne concernent pas vraiment la base ou le développement et qui laissent de marbre les Maliens quand, comme en novembre 2008, plus de 400 d'entre eux sont expulsés de Libye, obligés de tout laisser sur place. Lire la suite...


 


En images...





CORRESPONDANCES
Laurence Petit-jouvet (2010 - 58' - Association Avril - France/Mali - VO français, soninké, bambara (sous-titres français))

Des femmes de la diaspora malienne vivant à Montreuil en Seine-Saint-Denis, s’adressent dans une « lettre filmée » à une personne de leur choix, réelle ou imaginaire. Des femmes de Bamako et de Kayes au Mali s’en inspirent ensuite librement, pour réaliser à leur tour leur « lettre filmée ». Chacune était invitée à parler de son travail, chacune a saisi l’occasion pour dire ce qui est important pour elle. Toutes ont participé aux étapes successives de la fabrication de ces courts- métrages, dans le cadre d’ateliers de création audiovisuelle menés en France et au Mali par Laurence Petit-Jouvet. L’ensemble forme un film qui enjambe les distances, fait résonner ces voix qui expriment les frustrations, les passions, la résistance de ces femmes.



Mis France Mali


C'est avec une grande fierté que Mokobé a pu offrir au Président ATT son t-shirt ''Mokobé 223'' lors de son dernier voyage au Mali en Janvier 2011. Ce nouveau t-shirt qui porte les couleurs du drapeau tout en mettant à l'honneur les noms de familles Maliens, fait partie de sa nouvelle collection. Il est des artistes qui à eux seuls nous rappellent pourquoi on aime le rap et le Mali.
Mokobé est de ceux là. Il nous a ravis lors de son opus solo ''Mon Afrique'' où il a donné des bons beats avec des textes d'espoir décoiffant pour un public africain composé essentiellement de mélomanes. Décoré le 14 janvier 2009 en tant que chevalier de l'Ordre national du Mali par le président de la République, Amadou Toumani Touré, Mokobé a souhaité rendre une visite au Chef de l'Etat. Au cours de cette rencontre, le rappeur Mokobé, un digne représentant des vert-jaune-rouge a offert un t-shirt '' Mokobé 223'' aux couleurs du drapeau national à SE ATT. Lors de cette rencontre, l'artiste a remercié le président ATT pour son patriotisme et pour tous les progrès réalisés pour l'évolution du Mali. Il a également assuré qu'il continuera toujours à défendre haut et fort les couleurs du pays partout dans les quatre coins du monde.

2



Les élections générales de 2012 approchent à grand pas. Place est à la recomposition de la classe politique malienne. Tous les moyens sont donc bons pour les différentes sensibilités politiques de tirer la couverture vers elles. Pendant que la guerre de leadership commence à faire rage dans certaines formations politiques comme à l'Adema, d'autres cherchent à se faire des alliés dignes de ce non. C'est le cas du président de la Convergence Africaine pour le Renouveau (CARE) Cheick Boukadry Traoré, le fils du Général Moussa Traoré, qui vient de boucler sa troisième rencontre avec Mohamed Maïga, le président des Maliens de Baltimore (USA). Ce natif de Médina-coura n'est plus à présenter dans la sphère politique malienne. Ses actions au Mali et auprès de sa communauté aux USA démontrent à suffisance l'étendue de son talent politique et force l'admiration des Maliens de la diaspora.
   
retour page de La diaspora Malienne