La littérature sur le Mali

Sélection de Livres sur le Mali, sa Culture, ses Arts ou la découverte de ce pays et des ses coutumes    
Les rubriques :

Gao je t'aime
Jacques DA-ROCHA

Mélanie est passionnée par les voyages et les populations du désert. Habilement, elle allie ses études de géographe et ses nombreuses escapades en Afrique. Tombée amoureuse d’une ville perdue aux confins du Sahel et du Sahara, Gao, elle décide de s’y installer. Pour atteindre son but, Mélanie affronte de multiples épreuves et met à nu ses états d’âme de jeune fille décidée et fragile tout à la fois. La présence d’un homme, ex-rebelle, sera l’amorce d’une profonde réflexion sur les conditions méconnues d’une minorité. Son parcours, à contre-courant, de la douceur du cocon familial à la dureté de l’Afrique, résistera-t-il au vent de la révolte ?

Remarques des lecteurs

Lecture proposée par du club des Amis du Mali.

Jacques DA-ROCHA, voyageur au long cours, a rejoint sa fille à Gao. Dans un style journalistique, et avec humour, il nous engage dans un sillage qui lui est cher.

 

Editeur : l’Harmattan
Parution : décembre 2012
Prix : 24 euros

Comment meurt l’autre moitié du Mali,
d’Abdoul Traoré, dit Diop

Quatrième de couverture :
Après 50 ansd’indépendance, l’autre moitié du Mali se meurt et la simple décence interdit… de danser sur le corps de la moribonde. Mais comment donc se meurt l’autre moitié du Mali ? Comment en est-on arrivé là ? Essentiellement à cause de la fausseté du contrat social qui fonde le pouvoir politique. Les leaders politiques, à quelques exceptions près, ont eu essentiellement comme préoccupation non pas la refondation d’une nation sur les valeurs qui avaient permis son émergence il y a quelques siècles, ni même sur les valeurs universelles qui autorisent le progrès, mais sur la parodie d’une renaissance faussement drapée dans les accoutrements d‘institutions de vitrine. Ce choix a abouti à une véritable crise du politique et par ricochet à une crise du social et de l’économique, donc au blocage de nos sociétés. Mais au-delà de la dénonciation, l’auteur propose des pistes de réflexion.

L’auteur :
Abdoul Traoré, dit Diop, ancien député à l’Assemblée nationale du Mali, est chirurgien et chef du département d’études et de recherche de chirurgie et spécialités chirurgicales de la faculté de médecine de Bamako. Il est également écrivain et homme de presse, membre de plusieurs sociétés savantes, initiateur ou membre fondateur d’ONG, de réseaux et d’associations. Parmi eux : la coopérative culturelle Jamana, Solidarité Sida, la Fédération nationale des associations de santé communautaire (FENASCOM), le Club de Markala et le Réseau malien d’appui à l’intercommunalité (REMACO).

Remarques des lecteurs

Lecture proposée par du club des Amis du Mali.

Un livre d'un homme exceptionnel qui a marqué son pays toujours dans l'action et la recherche d'idées neuves.
J'avais eu le privilège de le rencontrer longuement en août 2009 lors d'un entretien privé à l'hôpital du point G à Bamako. Il nous a quitté le 15 juin 2012, c'est une grande perte pour tous les maliens et le Mali.

 

 

 

 

Editeur :
Parution : octobre 2011
Edition La Sahelienne en coédition avec l’Harmattan

Les chasseurs de l´invisible

Depuis 2006, Jean Michel Fickinger et Dany Leriche multiplient les voyages au Mali à la rencontre des chefs des différentes confréries de chasseurs. Gardiens de rites animistes, la plus vieille organisation traditionnelle que l’usure du temps a épargnée, ces « chasseurs de l’invisible » détiennent la magie, perpétuent le passé et le savoir. Ils sont à la fois féticheurs, guérisseurs et devins. Longtemps inaccessibles, ils acceptent de poser en tenue de devin devant l’objectif de Jean Michel Fickinger . La mise en scène sobre, les figures qui se détachent sur un fond blanc, l’élégance des postures, les visages aux regards expressifs, concourent à saisir l’âme de ces chasseurs tout en évitant l’écueil du pittoresque et de l’exotique. Il s’établit entre le photographe et son modèle « une relation de partage » permettant par la retranscription de « ces visages qui débordent de gravité et de dignité » d’aller bien au-delà d’un simple inventaire ethnographique.

Remarques des lecteurs

Lecture proposée par doudou du club des Amis du Mali.

Un livre à découvrir avec de superbes photographies sur la caste des Chasseurs au Mali

 

 

Editeur :Edition du Valhermeil
vendu ICI au prix de 9.50€

Série noire à la coloniale
Lesphilopyges Tome 2.
Antoine Barral
Cette suite à « La Conjuration des Patriotes », l’auteur toujours aussi iconoclaste, nous entraîne en Afrique de l’ouest, au cœur des conquêtes coloniales.
Après un résumé du tome I, on retrouve notre héros philopyge (amateur de la fesse) à la poursuite de jeunes officiers de l’armée coloniale. Leur violence envers les populations locales ne connaît plus de bornes, grâce à la protection d’un père ministre de la Guerre. Ils iront jusqu’à abattre le colonel chargé de les arrêter… Dans leur sillage semé de villages brûlés et d’indigènes suppliciés, on découvrira les liens cachés entre l’assassinat du colonel Klobb au Soudan et l’affaire Dreyfus. Plus noir que le premier, ce tome II reste cependant fidèle à l’esprit du roman-feuilleton, mêlant avec aisance vérité historique solidement documentée et péripéties rocambolesques, distillées au cours d’un suspense habilement mené : le héros pourra-t-il faire cesser les exactions ? échappera-t-il à ceux qui le tiennent en joue ? reviendra-t-il à Paris à temps pour innocenter Dreyfus ? démasquera-t-il les conjurés ?…

Voir l'éditeur...

Remarques des lecteurs

Lecture proposée par du club des Amis du Mali.

Un livre à découvrir pour en savoir plus sur les conquêtes coloniales françaises afin de mieux comprendre les pays d'Afrique de l'Ouest.

 

 

 

Editeur : Editions Singulières
vendu au prix de 18€

LE BOIS DES HOMMES

Décidément, je touche du bois en cette rentrée, c'est le cas de le dire, avec encore un autre très bon livre. Rarement rentrée littéraire ne m'aura donnée autant de bonnes surprises. Ce livre c'est "Le Bois des Hommes" de Fabrice Loi qui parait aux Editions Yago. Après Lyon et Alexis Jenni, direction Marseille. Un premier roman d'un auteur marseillais de 31 ans, photographe et saxophoniste (s'il excelle dans l'un et l'autre de la même manière, cela promet) avec comme thème l'errance, l'itinéraire d'un homme, ouvrier au travail aujourd'hui dans une société libérale qui ne cherche qu'à l'exploiter, le broyer.

Lire la suite...

Remarques des lecteurs

Lecture proposée par Alfred du club des Amis du Mali (ou futur, je ne sais pas encore).

Il nous dit :
je me suis délecté à la lecture de votre excellent site.
Au sujet des livres, je ne saurais trop vous conseiller un roman qui vient de paraître et se passe entre France et Mali, qui s'appelle LE BOIS DES HOMMES, de Fabrice Loi, éditions Yago. Ce roman parle des sans-papiers mais aussi des chantiers chinois, de la poésie du Mali, de la musique. C'est un livre qui m'a enthousiasmé...


Lire une critique sur Aldus...

Aux éditions Yago

Fleuve Niger, cœur du Mali "
D
e Catherine et Bernard Desjeux aux éditions Grandvaux Le fleuve Niger est l’artère vitale pour près de cent millions d’Africains, répartis sur neuf pays. Son delta intérieur, au cœur du Mali, est un fantastique espace, frontière mouvante entre Sahara et Sahel. Fleuve sacré, fleuve civilisateur, fleuve économique, jalonné par les villes mythiques de Tombouctou, Djenné, Gao, Mopti, par la capitale Bamako..., le Niger est aujourd’hui destabilisé par une activité humaine débordante, qui risque de périr par là où elle a cru vivre. Ce livre offre d’appréhender, par l’image et par le texte, la logique de cet écosystème et de proposer quelques repères pour que l’homme vive avec la nature et non contre la nature, afin que ce fleuve vivant soit encore longtemps un fleuve de vie.

Remarques des lecteurs

Lecture proposée par
du club des Amis du Mali.

Un livre à découvrir sur cette colonne vertébrale qu'est ce fleuve pour le Mali.

 

 

Editeur :Editions Grandvaux
vendu au prix de 19€

Marionnettes du Mali
Masques et marionnettes du théâtre Sogobo
auteur : Reginald Groux

Cette publication présente un ensemble exceptionnel des masques et marionnettes du Mali, à l’occasion d’une exposition itinérante. Au Mali le théâtre de marionnettes Sogobo est l’héritier d’une très ancienne coutume. Dans l’esprit il exprime la permanence des valeurs traditionnelles tout en promenant un regard ouvert sur le monde contemporain; dans la forme il témoigne de la vivacité d’une création artistique sans cesse renouvelée. Le Théâtre Sogobo a recours à de multiples disciplines qui en font toute la richesse : le conte, la musique, le chant, le mime, la chorégraphie, sans oublier la dextérité qu’exige la manipulation des marionnettes et des masques.

Beau livre (broché). Paru en 05/2008
Tirage épuisé, indisponible.


Remarques des lecteurs

Lecture proposée par
du club des Amis du Mali.

Ce livre que j'ai eu entre les mains est malheureusement épuisé.
L’ouvrage présente 170 masques et marionnettes et renseigne sur leur rôle et utilisation : Yayoroba, la femme idéale, Cyékorobanin, le vieil homme méchant, Faro, la déesse du fleuve y cotoient le lion Waraba, le crocodile Bama, ou Malikono, le grand oiseau du fleuve. Par leur richesse d’invention, de forme ou de couleurs, ces masques et ces marionnettes attestent l’esprit inventif des forgerons-sculpteurs Bozo et Bambara du Mali.

Quand l'ail se frotte
à l'encens

La présentation de l'éditeur Quand l'historienne se frotte à la littérature, le résultat n'est pas sans surprise. Adame Ba Konaré nous surprend et nous livre ici avec ce roman un récit original dans un registre où pourtant bien des écrivains africains se sont illustrés. Dans un ton qui n'appartient qu'à elle, l'auteur ne craint pas de mettre en scène les contradictions les plus violentes qui traversent une société urbaine sortie de la nuit coloniale. L'histoire se noue dans le choc des univers. La petite histoire rejoint la grande, à travers la révolution démocratique malienne de 1991, d'un côté, le «monde de l'encens», les élégantes parées de luxe, de l'autre, «le monde de l'ail», des miséreux campant sur des tas d'ordures, résidus de la société des nantis. Adame Ba Konaré a une écriture qui s'attache à rendre fidèlement les lieux avec sensibilité les nuances les plus subtiles de ses personnages. Docteur ès Lettres (spécialité Histoire), militante du Mouvement démocratique malien et des Droits de l'homme, Adame Ba Konaré est l'auteur de plusieurs articles, préfaces et ouvrages portant sur des thèmes aussi variés que l'histoire, le pouvoir, la culture, les femmes ou encore les parfums.

Remarques des lecteurs

Lecture proposée par
du club des Amis du Mali.

L'auteur, Madame Adame Ba Konaré, ex-première Dame du Mali, est présidente du Musée de la femme Musu Kunda à Bamako.

Lire les premières lignes

 

 

 

Editeur : Présence africaine, Paris, France et vendu au prix de 18€

L'Iliade d'HoumarouL
Liliade d'Homère transposée en Afrique, racontée par Antoine Barral, Houmarou, le griot : la guerre de Troie made in Africa ! Une passionnante histoire qui fait se rejoindre en une même universalité Combats, ruses... Un «talon d'Achille» et un cheval de bois célèbres. Une correspondance d'une précision incroyable de l'histoire et de la culture de l'humanité

Antoine Barral a passé son enfance à Ouagadougou, bercé par les contes africains et les mythes grecs... Il est également l'auteur des romans : Les Philopyges, La Conjuration des Patriotes. T1, 2010, et Les Philopyges, Série noire à la Coloniale. T2, 2011, Editions Singulières, Sète.

Remarques des lecteurs

Lecture proposée par
du club des Amis du Mali.

.Je n'ai pas encore lu ce livre mais simplement parcouru des extraits que vous trouverez ici... L'auteur, Antoine Barral fait parti des Amis du Mali il est inscrit sur le forum sous le pseudo Antoine et nous a manifesté son intérêt sur notre page Facebook.

Bienvenu à lui.

 

Chamelle
de Marc Durin-Valois

D'un côté, le désert qui avance. De l'autre, la guerre qui menace. Au village, le puits s'assèche, le bétail meurt. Il ne reste plus à Rahne qu'à partir à la tête de tous les siens, dont sa dernière-née, la petite Shasha. Avec, pour seule escorte, une chamelle. Et un seul but, trouver de l'eau. Mais chercher la bonne route ne revient-il pas toujours à se tromper ? Ce sont les cohortes de réfugiés dans les lieux désolés de la planète qui ont inspiré à Marc Durin-Valois l'exode de cette famille, désemparée et vibrante, cherchant à survivre. Alors que dans la fournaise du désert, d'une beauté figée et minérale, se poursuit le ballet fantomatique des populations déplacées, des gardes prétoriennes et des bandes de pillards.

Remarques des lecteurs

Lecture proposée par SONGHAI du club des Amis du Mali.
Son commentaire :

 

Je rajoute Chamelle de Marc Durin-Vallois qui m’a dédicacé son livre il y a quelques années, tu peux le rajouter à la liste des livres conseillés , il est prenant.

Vente dans toutes les bonnes libraires 17€

.......
.
LES YEUX DU TOUAREG
...
Traqué par le pouvoir, Gacel Sayah, le fils du héros de Touareg, trouve refuge avec sa famille dans le désert du Ténéré, où la pénible excavation d'un puits coûte la vie à l'un de ses frères. Surgissent bientôt des coureurs automobiles égarés, en route vers l'Égypte, qui lui demandent de l'eau... pour leur voiture. Devant le refus de Gacel, l'un des pilotes déverse de l'essence dans le puits... Hommage d'un auteur à l'un des peuples légendaires de la planète, en butte à l'arbitraire et à l'injustice, ce roman d'aventure donne aussi à réfléchir sur nos sociétés prétendument avancées.

Auteur : Alberto Vasquez-Figueroa

Remarques des lecteurs

Lecture proposée par SONGHAI du club des Amis du Mali.
Son commentaire :

Je viens de lire un roman d'Alberto Vazquez-Figueroa "Touareg" écrit il y a déjà 20 ans et qui a eu, à l'époque, un très grand succès. Il est toujours possible de commander.
Aujourd'hui je viens de découvrir "les yeux du Touareg" de ce même auteur, c'est la suite, je te le recommande, il est également vraiment passionnant.

Prix 7,50€

Un livre de Valérie Marin La Meslée

Novembre à BAMAKO
L'auteur, Valérie Martin La Meslée, justifie le choix de son titre par le fait qu'elle a découvert Bamako en 2002. Un lieu qu'elle retrouve 7 ans après. Pour elle, "Novembre à Bamako " rend compte de son compagnonnage avec la capitale malienne, à travers ses innombrables rendez vous. Carnet de voyage sensible sur l'Afrique de l'Ouest , 50 ans après les indépendances, " Novembre à Bamako " se présente comme un bouquin qui présente Bamako dans le domaine de la culture. " En marge du journalisme, je peux témoigner d'un moment à Bamako, au prisme de ce qui m'est le plus essentiel, la culture, et à travers ce qui m'est le plus proche, l'écrit" dit-elle.
Qui est l’auteur ?
Valérie Marin La Meslée est journaliste littéraire à la rubrique culture du Point et au Magazine littéraire. A partir de 2001, elle s’est tournée vers les cultures afro caribéennes, a voyagé à sept reprises au Mali, mais aussi au Tchad, au Burkina, en Haïti et au Sénégal. Elle est également membre des « Confidences de gargouille » avec Béatrix Beck et Stupeur dans la civilisation avec Jean Pierre Winter (Pauvert 2002). Elle est spécialisée dans l’univers de l’art de vivre et
travaille régulièrement pour la presse féminine.

Aux Editions LE BEC EN L'AIR

Remarques des lecteurs

Lecture proposée par
du club des Amis du Mali.
A voir également sur le web différents articcles sur la sortie de cette ouvrage :

Rubrique Art et Culture sur MALIWEB
Sur le JOURNAL DU MATIN
Et un site dédié à cet ouvrage
video n°1 et vidéo n°2

Une livre d'images d'image à offrir ? Si vous voulez,
La tranche d'un livre qu'il faut avoir entre deux autres ? C'est votre affaire,
Une tranche d'histoire ? Surtout pas,

C'est plus près du bloc notes mis au propre qu'on laisse sur une table pour ne pas oublier que Bamako gigote avec son temps et renait une deuxième fois pour devenir cette ville dont on parlera encore plus dans quelques année. Ca j'en suis sûr.

A lire à l'envers, à parcourir pour aimer, à déguster pour oublier que la culture occidentale est loin d'être reposante et parfois presque plus créative.
Une vraie bouffée de chaleur... Novembre à Bamako, à vous d'imaginer les mois oubliés.


masques dogons
La cosmogonie Dogon nous a été essentiellement révélée à travers les écrits de Marcel Griaule. En effet, après l'expédition Dakar-Djibouti, Marcel Griaule revient en 1935 dans la falaise de Bandiagara avec Denise Paulme et y séjourne près d'un an. Puis, les missions qu'il conduira: "Sahara-Soudan" et "Sahara-Cameroun" (en 1937) lui permettront de collecter des masques et d'affiner ses connaissances. Ainsi publie-t-il sa thèse en 1938 sur les masques Dogon. Marcel Griaule ethnologue français (Aisy-sur-Armançon, Yonne, 1898 - Paris, 1956); connu pour ses études sur la société dogon du Mali, il s'opposa au point de vue fonctionnaliste et développa une approche consistant à saisir la cohérence d'une culture à partir de l'analyse des mythes, des rites et de la cosmogonie.
Trois études sont menées de front (sur les Dogon du Mali, les Kirdi du Cameroun et sur les environs de Gondar en Ethiopie), principalement orientées sur le totémisme, la magie et les phénomènes de possession. Souhaitant approfondir ses recherches sur les Dogon, Griaule repart en 1935, traverse le Sahara et atteint les falaises de Bandiagara où il va travailler sur les rites funéraires, le totémisme et la divination.


(source du texte de présentation)
Editeur : Museum Nat.histoire Naturelle
En vente ICI

Remarques des lecteurs :

Lecture proposée par le club des Amis du Mali.

Ségou,
les murailles de terre

Avec le chef d’œuvre de Maryse Condé, Ségou, c’est un nouveau voyage dans le temps qui m’a été proposé. Dans l’espace aussi. L’Afrique de l’Ouest avec un épicentre à Ségou. Nous sommes à la fin du 18ème siècle, la grande ville de Ségou, capitale du royaume des Bambara puissants guerriers et agriculteurs dominent la région par le fer et l’épée. C’est une nation riche, animiste qui écrase ses vassaux et les domine de sa puissance militaire. En particulier, les populations peules, consacrées à l’élevage des bovins, et nouvellement sédentarisées. Mais voilà, de nombreux changements s’opèrent dans la région avec l’arrivée des premiers explorateurs européens, l’islamisation progressive des populations sahéliennes et la traite négrière qui bat son plein sur les côtes du continent et qui se nourrit entre autres des captifs des différentes nations... lire la suite

Edition Robert Laffont, collection Pocket 1ère parution 1984,
491 pages
(source du texte de présentation)

Remarques des lecteurs

Lecture proposée par le club des Amis du Mali. Dans cette collection, de nombreux ouvrages ont été écrits par cet auteur.


Djenné
une ville millénaire au Mali

Disponibilité : Epuisé chez l'éditeur

BEDAUX R.M.A., VAN DER WAALS J.D., et alia

L'architecture de terre de la ville Djenné au Mali est célèbre dans le monde entier. C'est pour cette raison que la ville et les sites archéologiques qui l'entourent ont été placés sur la liste du Patrimoine Mondial de l'Unesco. De nombreux monuments se sont déjà effondrés, les autres se dégradent rapidement. Une opération de sauvetage d'urgence était impérieusement nécessaire. (...)

Rijksmuseum voor Volkenkunde - Martial - Leiden - Gand - 1994 185 p., nombreuses illustrations - 33 x 25 cm

Remarques des lecteurs

Lecture proposée par le du club des Amis du Mali.
" Amkoullel, l'enfant peul
En Afrique quand un vieillard meurt c'est une bibliothèque qui brûle." La célèbre formule prononcée en 1962 par Amadou Hampâté Bâ à la tribune de l'Unesco indique le sens de la démarche qui a guidé toute son œuvre : sauver de l'oubli la tradition orale africaine. Ces mémoires d'un enfant peul dans le Mali du début du siècle sont à la fois un formidable roman d'aventures et un livre de sagesse où Amadou Hampâté Bâ raconte avec humour ses années de formation quand il fréquentait à la fois l'école française et l'école coranique, tout en s'imprégnant des traditions ancestrales africaines. Disciple d'un grand mystique africain, Tierno Bokar, ami de Louis Massignon, Marcel Griaule et Théodore Monod, Amadou Hampâté Bâ est un merveilleux conteur mais aussi un fervent partisan du dialogue entre les cultures.
Ce récit est unique en son genre à plus d'un titre. D'abord parce que son auteur, Amadou Hampâté Bâ, disparu en 1991, est aujourd'hui considéré comme une des plus grandes voix de l'Afrique. Ensuite et surtout parce que ce témoignage plein d'humour et de nuances sur la vie quotidienne d'un jeune malien, sa culture, ses traditions ancestrales, sa religion ou ses rapports avec le colonialisme du début du vingtième siècle, reste aujourd'hui un fabuleux document pour mieux comprendre ce coin du monde. Un inestimable trésor. (texte source FNAC)
Remarques des lecteurs

Lecture proposée par du club des Amis du Mali. Son commentaire au sujet de ce livre :

Moi j'ai beaucoup aimé les livres d'Amadou Hampaté Bâ, "
Amkoullel, l'enfant peul" et "oui mon commandant", certes il y a de longues descriptions parfois soporifiques et dures à suivre, mais en même temps j'ai trouvé une réelle richesse sur les coutumes, les croyances, le vie d'hier et d'aujourd'hui.

Le Chevalier Songhaï
de Philippe Rey
Résumé
Au XIVe siècle, pendant la guerre de Cent Ans, un tout jeune chevalier gascon abandonne son château à la mort de son père. Dix ans plus tard, devenu l'élève d'un cartographe des Baléares, il cède à son goût de l'inconnu et part à la découverte du monde. C'est ainsi, au cours d'un périple inouï, qu'Anselme d'Ysalguier devient le premier homme blanc à affronter l'immense Sahara. Il est tour à tour l'esclave des Maures, puis celui d'un seigneur berbère dont il sauve la vie au cœur du désert. Enfin, parvenu à Gao, la ville d'or de l'Afrique, il découvre le joyau inattendu de l'amour, comme si toutes les épreuves endurées jusqu'alors n'avaient eu qu'un seul but : sa rencontre avec la princesse noire du Royaume songhaï...
philippe Rey
(source du texte voir ici)

Remarques des lecteurs

Lecture proposée par SONGHAI du club des Amis du Mali.
Son commentaire :

le chevalier Songhaï "de philippe Frey (c'est ce roman qui m'avait inspiré mon pseudo) car dans l'histoire, la reine Songhaï était polyandre, je trouvais ça sympa...

Madame Bâ
Erik Orsenna

Madame Bâ Marguerite est née le 10 août 1947 à Médine (Mali), sur les bords du fleuve Sénégal. Fille d'Ousmane, forgeron, sous-directeur de la chute d'eau et de Mariama " traditionniste ", c'est-à-dire savante de toutes les choses du passé, Madame Bâ aime la connaissance. Pour retrouver son petit-fils préféré qui a disparu en France, avalé par l'ogre du football, elle présente une demande de visa. On la lui refuse. Alors elle s'adresse au Président de la République Française. Une à une, elle répond scrupuleusement à toutes les questions posées par le formulaire officiel 13-0021. Mais nul n'a jamais pu enfermer Madame Bâ dans un cadre. Nom, prénoms, lieu de naissance ? Madame Bâ raconte l'enfance émerveillée au bord du fleuve, l'amour d'un père, l'apprentissage des oiseaux… Situation de famille ? Madame Bâ raconte sa passion somptueuse et douloureuse pour un trop beau mari peul. Enfants ? Madame Bâ raconte ses huit enfants, cette étrange " maladie de la boussole " qui les frappe… Sans fard ni complaisance, Madame Bâ raconte l'Afrique d'aujourd'hui, ses violences, ses rêves cassés, ses mafias. Mais aussi ses richesses éternelles de solidarité, ce formidable tissage entre les êtres. Madame Bâ est d'abord cela : le portrait d'une femme. Une femme africaine, c'est-à-dire une femme qui, plus encore que toutes les autres femmes, doit lutter pour sa dignité et sa liberté. Quinze ans après L'Exposition coloniale, je suis reparti explorer les relations de la France avec son ancien empire.
Mais cette fois, c'est le Sud qui nous regarde.
Erik Orsenna

(source du texte de présentation)

Remarques des lecteurs

Lecture proposée par SONGHAI du club des Amis du Mali.
J'ai choisi d'être médecin chez les Touaregs
de Soeur Anne-Marie - édition PLON


En pirogue ou en 4x4, à dos de chameau ou à pied, elle avance. Dans le sable brûlant du désert, la brousse ou la boue. Le froid de la nuit ou l'accablante chaleur du soleil saharien. Et ils avancent vers elle, par caravanes entières, les nomades touaregs et les autres, dans ce coin perdu de la bouche du Niger, au nord du Mali. Depuis plus de trente ans, soeur Anne-Marie, docteur en médecine, prodigue ses soins aux enfants squelettiques et aux mamans épuisées, à tous les blessés et les malades. Elle a créé un hôpital de fortune et des dispensaires, aide à forer des puits, à cultiver des jardins, à construire des écoles et forme des aides-soignants. Avec une règle : ne rien imposer qui ne soit souhaité et nécessaire. Avec une liberté de parole, une foi inébranlable, même si elle n'est pas toujours d'accord avec le Vatican sur le préservatif et la pilule, soeur Anne-Marie s'est confiée, pour la première fois, à Jacques Duquesne et à Annabelle Cayrol. Une femme d'exception.
Source FNAC à voir ici...

Remarques des lecteurs

Lecture proposée par SONGHAI du club des Amis du Mali.

Le 03.11.2010


Bonjour, je voulais donner l'idée d'un nouveau livre à mettre dans la rubrique : "j'ai choisi d'être médecin chez les Touaregs " livre de Soeur Anne-Marie qui vit vers Gossi dans le Gourma , elle tient un dispensaire, j'ai vu dernièrement un reportage où elle précise qu'elle refuse de quitter les lieux malgré les pressions de l'état français. Je l'ai rencontré à l'aéroport de Mopti , on avais un peu échangé et lui faire de la pub pour son bouquin l'aide matériellement.

Femmes d'Afrique bâtisseuses d'avenir
AFASPA
Un livre-témoignage constitué de 73 portraits de femmes de 31 pays d'Afrique. Certaines sont des inconnues travaillant dans l'ombre, d'autres dans la lumière des médias. Chacune a confié ce que fut son éducation, la prise de conscience de son engagement, mais aussi les obstacles qu'elle a dû surmonter. Elles ont aussi parlé de leurs désirs profonds de femmes. Elles arpentent des chantiers aussi divers que la lutte contre les discriminations, l'éducation, la santé pour tous. Elles s'impliquent dans le mouvement social, posent des actes de résistance, bousculent les préjugés, font des choix courageux qui engagent parfois leur vie. Créatrices, elles utilisent l'image, l'écriture, le pinceau ou les paroles de chansons pour éveiller les consciences, dénoncer les dérives ou faire tomber les tabous. Elles ont un dénominateur commun : le refus de la résignation. Elles symbolisent ces millions d'Africaines, actrices du quotidien et bâtisseuses de l'avenir de leur communauté, de leur pays et du continent tout entier.

source Edition Tirésias | avril 2010 | 22x27 | 302 pages | 25 €
Remarques des lecteurs

Lecture proposée par du club des Amis du Mali.
A voir également sur le site de L'AFASPA la rubrique "Mali" qui propose quelques articcles en levture à voir ici...

Mis à jour le 28.01.2013


V
ous êtes membre du club des Amis du Mali, inscrit sur cette liste,
vous souhaitez proposer un livre en donnant votre pseudo et en formulant des commentaires sur votre choix,
écrivez ici... ou à contact@amisdumali.com
Si vous nêtes pas encore inscrit regardez cette page... pour savoir comment le faire


Accueil
Forum des Amis du Mali
La musique du Mali
Nos rencontres
Liste des amis du Mali
Inscription et contact
France Mali par la route
Les vidéos du Mali
Littérature sur le Mali
Un peu d'histoire
La santé au Mali
Aide à nos Amis Maliens
Leurs pages web

Actualité du Mali

Les sites UNESCO au Mali

Concours photos des amis
Un tourisme à notre manière
Cartes postales du Mali
Audience du site

Livre d'or des visiteurs
Des projets au Mali
Les festivals au Mali
Les cartes et plans du Mali
L'heure du conte
Langues et dialectes
S'expatrier au Mali
La cuisine malienne
Bien préparer son voyage
Les artistes plasticiens
La sculpture au Mali
Les photographes du Mali
Le cinéma Malien

La mode féminine malienne
Diaporama,blog,carnet voyage
L'artisanat au Mali
La danse au Mali
Les activités sportives au Mali
La diaspora Malienne
La Maison des Amis du Mali
Plan du site
retour page d'accueil